Didim

Didim, anciennement connu sous le nom de Yenihisar, est un quartier touristique d’Aydın. Il se présente sous la forme d’une péninsule bordée par la frontière provinciale de Muğla à l’est, la baie de Güllük et la baie d’Akbük, la mer Égée à l’ouest et au sud, le lac Bafa et la rivière Menderes au nord. Sa superficie est de 402 km². Selon les résultats du recensement de 2019, il y a 16 quartiers dans le district où vivent 86688 personnes.

L’histoire

Les premières traces de peuplement du district de Didim remontent à la période néolithique (8000 avant JC). Au 16ème siècle avant JC, la présence de colonies mycéniennes, crétoises et plus tard Aka est observée. Après les Perses, les Romains et les Byzantins, après la bataille de Malazgirt en 1071, après l’ouverture des portes de l’Anatolie aux Turcs, cette région, qui s’appelait d’abord Caria, fut capturée par les Turcs. Après la 1ère croisade, il fut à nouveau capturé par Byzance. Avec l’établissement de la Principauté de Menteşe en Carie après 1261, Didim et ses environs ont été inclus dans cette principauté.

Il a continué son existence sous le nom de « Yeronda – Yoran » pendant l’Empire ottoman. Conformément au traité de Lausanne du 23 mars 1924, les immigrés originaires de la région de Pravuşta et des villages de Thessalonique (Kuçkar, Devekıran) sont devenus les premiers propriétaires de Didim. Les Grecs de Yoran, d’autre part, ont établi un village à Nea Yeronda, ce qui signifie New Yoran.